Se garer correctement n’est pas toujours évident pour certaines personnes. Il existe pourtant des règles simples pour chaque type de stationnement. Découvrez donc quelques astuces pour réussir parfaitement vos créneaux, vos rangements en épi ou en bataille, et ce, en totale sécurité…

Savoir se garer en parfaite sécurité

Il faut avant tout prévenir les autres usagers que vous allez vous garer et assurer la sécurité tout autour de votre véhicule. Pour cela, vous allez observer votre direction et votre environnement.

Avant d’entamer toute manœuvre, vous devez laisser passer les usagers qui sont aux alentours ou attendre un signe venant d’eux qui vous indique qu’ils vous laissent faire votre manœuvre de stationnement.

Pendant votre manœuvre, il faudra rester très attentif sur tout ce qui vous entoure. Vous ferez ainsi régulièrement des contrôles visuels (à l’aide des rétroviseurs) et indiquerez vos mouvements (à l’aide des clignotants).

Quel que soit le stationnement que vous devez effectuer, vous l’effectuerez au point de patinage à une allure très réduite. Cela permet de maîtriser le véhicule et d’affiner sa position pour réussir le stationnement.

Vous devez savoir que vous n’avez pas le droit de vous garer en contresens de la circulation. Des manœuvres, comme le créneau gauche ou la bataille arrière gauche, sont ainsi réservées aux rues à sens unique.

Vous retrouverez toutes les règles du code de la route concernant le stationnement sur le site gouvernemental de la sécurité routière : securite-routiere.gouv.fr.

Savoir se garer en épi

Se stationner en épi à 45 degrés s’effectue aussi bien en marche avant qu’en marche arrière. Ce stationnement nécessite de suivre impérativement les marquages au sol afin de suivre le sens de l’épi. Si l’entrée se situe vers l’avant, il faut entrer en marche avant. Si l’entrée se situe en arrière, il faut entrer en marche arrière.

Pour un épi en arrière droit, il faut s’arrêter d’abord à 1 m de largeur de la voiture garée sur le côté et la dépasser légèrement. Reculez alors au point de patinage en vous assurant de ne gêner personne. Quand vous voyez le début de la voiture stationnée et son milieu, tournez le volant à droite, en restant au point de patinage en marche arrière.

Vous devez vous informer de façon régulière sur les autres usagers grâce aux rétroviseurs et à la vision directe, pour vous assurer de la trajectoire. Lorsque votre voiture est parallèle à la place ainsi qu’aux autres voitures stationnées, vous redressez alors le volant.

Vous corrigerez la trajectoire si jamais vous être trop serré d’un côté en ré-avançant puis en reculant.

Pour un épi en arrière gauche, il se pratique de la même manière que l’épi en arrière droit. Mais quand vous voyez le coin arrière gauche de votre voiture au niveau de la fin de la voiture stationnée, il faut alors tourner le volant totalement à gauche.

Pour un épi en avant droit ou gauche, vous devez vous écarter du véhicule en stationnement puis avancer en amenant l’avant de votre voiture aussi loin que possible en largeur de la place pour empêcher que l’arrière de votre véhicule n’accroche celle stationnée. Tournez alors le volant dans la direction souhaitée pour que votre véhicule se positionne parallèlement à la place. Vous pouvez bien sûr corriger la trajectoire en reculant puis avançant.

Sachez que vous pouvez toujours ouvrir votre portière, une fois à l’arrêt dans la place, pour vérifier le bon placement de votre véhicule.

Savoir se garer en bataille

Pour se stationner en bataille, vous suivrez les mêmes étapes que le stationnement en épi.

Dans une rue à double sens de circulation, ce stationnement se fait en marche avant s’il est effectué sur la gauche et en marche arrière s’il est effectué sur la droite. Il faut bien veiller à ne pas se trouver en contresens de la circulation. Dans le cas d’une rue à sens unique, il n’y a aucun souci, vous choisissez la marche avant ou la marche arrière à votre convenance.

Si vous êtes garé en marche avant, il faut savoir qu’il est plus facile d’avoir accès au coffre du véhicule pour le charger ou le décharger. Mais cela rend la sortie en marche arrière plus compliquée car vous manquez de visibilité par rapport aux véhicules venant de droite et de gauche.

Savoir faire un créneau

Le créneau est un rangement entre deux voitures ou entre deux obstacles en marche arrière.

Pour faire un créneau droit, vous devez vous arrêter à 50 cm de largeur du véhicule stationné devant et à sa hauteur (le rétroviseur de votre véhicule doit être au même niveau que le rétroviseur de l’autre). En vous assurant de ne gêner personne, vous reculez alors en douceur au point de patinage.

Quand vous voyez l’arrière du véhicule stationné au même niveau que votre siège passager avant droit, vous devez tourner le volant vers la droite. Vous reculez alors en observant le véhicule stationné derrière. Lorsque vous ne le voyez plus à droite en vision directe, vous devez le chercher du côté gauche.

Lorsque le coin arrière gauche de votre voiture est situé au niveau de la ligne au sol ou dans le prolongement de la voiture de derrière, il faut alors changer le sens des roues.

Et lorsque vous êtes parallèle au trottoir, il faut vous arrêter et faire une marche avant en remettant les roues droites. Vous pouvez bien évidemment avancer et reculer autant de fois que nécessaire pour vous garer correctement.

Pour faire un créneau gauche, le début de la manœuvre est identique au créneau droit mais lorsque vous reculez au point de patinage, il faut ensuite tourner le volant vers la gauche lorsque l’arrière de votre voiture a dépassé l’arrière de la voiture stationnée devant.

Vous regardez ensuite le véhicule stationné derrière. Quand le coin arrière droit de votre voiture est au niveau du coin arrière droit du véhicule de derrière, il faut changer le sens des roues. Puis quand vous êtes parallèle au trottoir, vous devez avancer et redresser vos roues.

Vous ferez autant de marche avant ou arrière que vous jugez utile pour vous garer correctement.