Sélectionner une page

Le colmatage du moteur constitue un vrai problème. Il augmente la consommation, réduit les performances, libère des fumées, provoque des retards d’accélération et des démarrages défectueux et fait s’allumer de manière inattendue la gestion du moteur et le témoin du filtre à particules.

Ces problèmes sont souvent causés par un problème de combustion, ce qui entraîne un étouffement du moteur.

Le decalaminage hydrogene au service du moteur

L’élimination de la suie du moteur ou le nettoyage interne du moteur est effectué pour rétablir les performances d’origine de votre moteur. Le decalaminage hydrogene nettoie les pièces soumises à la combustion, c’est-à-dire

  • Cylindres
  • Pistons
  • Soupapes
  • Collecteurs d’échappement
  • Soupapes de recyclage des gaz d’échappement (EGR, Exhaust Gas Recirculation)
  • Turbocompresseurs
  • DPFs (Filtre à Particules Diesel)

L’hydrogène pulsé par l’admission du moteur est mélangé au carburant par injection. L’hydrogène a une capacité calorifique 3 fois supérieure à celle des combustibles liquides comme l’essence ou le diesel et augmentera l’inflammabilité de votre combustible d’origine.

Cette augmentation de l’inflammabilité permet de brûler tout le carburant injecté dans le moteur (un moteur ne brûle que 65% de son carburant ; les 35% restants sont composés de :

  • HC (hydrocarbure)
  • CO (monoxyde de carbone)
  • CO2 (dioxyde de carbone)
  • O2 (oxygène)
  • NOX (oxyde d’azote)
  • Decalaminage hydrogene : effet de pyrolyse

    Le decalaminage hydrogene permet d’augmenter l’inflammabilité du carburant, la température des gaz d’échappement augmente, permettant la combustion totale par pyrolyse des particules de suie déposées dans le moteur en raison d’une mauvaise combustion du carburant injecté.

    Contrairement aux carburants utilisés dans nos véhicules, l’hydrogène ne produit pas de gaz nocifs lors de la combustion. Lorsque l’hydrogène est combiné dans un moteur à essence ou diesel, seules l’énergie et l’eau sont produites.

    L’hydrogène est-il le carburant le plus efficace ?

    L’hydrogène se caractérise par une réactivité élevée et une vitesse de combustion jusqu’à cinq fois supérieure à celle des combustibles. De plus, la plage d’inflammabilité de l’hydrogène est plus grande que celle des autres combustibles. Grâce à ces caractéristiques, l’ajout d’une petite quantité d’hydrogène au mélange air-carburant permet d’augmenter les vitesses de combustion et de rendre la combustion plus stable en réduisant le temps de combustion et les variations de cycle à cycle.

    Diverses études numériques et expérimentales sur l’impact de l’ajout d’hydrogène dans les moteurs à combustion interne utilisant l’essence ou le diesel comme carburant de base ont conclu que l’hydrogène a les effets suivants :

    • Réduit le temps de combustion
    • Augmente l’efficacité thermique
    • Détache, brûle, désintègre et élimine la suie

    Enfin, pour des résultats optimaux, il est recommandé de conduire le véhicule pendant environ 25 à 30 minutes en utilisant un rapport inférieur afin de maintenir le moteur à plus de 3 000 tr/min et d’éliminer les derniers résidus de l’échappement.

    Pour la prévention, enlevez la suie du moteur tous les 15 000 km ou une fois par an.

    L’hydrogène a un niveau d’énergie de combustion par litre plus élevé que les autres carburants (essence, diesel) actuellement utilisés dans nos moteurs. Il est donc plus efficace avec la même quantité.

    L’hydrogène fournit 2 à 3 fois plus d’énergie que la plupart des carburants utilisés dans nos véhicules. Il se combine facilement avec l’essence et le diesel, générant ainsi une énergie considérable.

    L’hydrogène est incolore, inodore, non corrosif et a l’avantage de générer des niveaux élevés d’énergie : 1 kg d’hydrogène libère environ 3 fois plus d’énergie que 1 kg d’essence ou de diesel.

    Le nettoyage du moteur à l’hydrogène pulsé permet de restaurer la souplesse d’utilisation et la puissance du moteur tout en réduisant la consommation et les émissions de gaz polluants.

  • Decalaminage hydrogene : avantages

    Le decalaminage hydrogene constitue une alternative avant de remplacer des pièces coûteuses.

    Le decalaminage hydrogene de votre moteur empêchera le remplacement de pièces telles que le turbocompresseur (coût env. 1 200 à 2 950 euros), le convertisseur catalytique (coût env. 600 à 1 800 euros) et le filtre DPF/FAP (coût env. 600 à 2 100 euros) ou la vanne EGR (coût env. 350 à 950 euros), qui sont très coûteux pour votre véhicule.

    Même le retrait du filtre ou du catalyseur DPF/FAP constitue également une dépense importante, entre 350 et 800 euros. L’absence de ces composants dans le moteur entraîne la suffocation du moteur pour diverses raisons, telles que la conduite en ville, la mauvaise qualité du carburant, les limitations de vitesse ou le kilométrage total du véhicule.

    Avant de remplacer des pièces, vous pouvez décalaminer votre moteur et économiser d’énormes frais d’entretien. Le decalaminage hydrogene :

    • Enlève le tartre de tous les types de moteurs
    • Rétablit les performances du moteur et la consommation de carburant à leur niveau d’origine
    • Prévient l’usure et évite l’encrassement de pièces coûteuses (vanne EGR, FAP, injecteurs, vannes…)
    • Réduit les émissions de gaz d’échappement
    • Prolonge la durée de vie du moteur