cropped-LOGO.png

Comment devient-on chauffeur de taxi ?

Sommaire

Devenir conducteur de taxi peut sembler très simple. Pourtant, l’intégration de ce corps de métier nécessite de se conformer à certaines dispositions légales. Il ne suffit donc pas d’avoir une voiture et de savoir conduire pour se lancer. Dans cet article, nous vous invitons à découvrir les étapes que vous devez franchir pour exercer le métier de chauffeur de taxi.

Les conditions préalables

La première étape pour devenir conducteur de taxi est de vérifier son éligibilité. Pour exercer ce métier en France, vous devez d’abord passer une visite médicale conduite par un médecin agréé par la préfecture. Ensuite, vous devez passer avec succès l’examen taxi. Vous pouvez vous inscrire pour une formation taxi afin de mieux vous préparer pour ce test. Par ailleurs, vous devez avoir un casier judiciaire vierge. Le certificat de capacité professionnelle est attribué aux candidats qui réussissent à l’examen organisé par la CMA (Chambre des métiers et de l’artisanat). Pour vous inscrire, vous devez vous rapprocher de votre préfecture afin de remplir un formulaire prévu à cet effet. À noter que ce formulaire est aussi accessible en ligne sur le site de la préfecture. Une fois le formulaire rempli, vous devez compléter votre dossier d’inscription en fournissant certaines pièces. Il s’agit notamment d’une photo d’identité récente, d’une photocopie recto/verso de votre carte d’identité nationale ou de votre passeport en cours de validité, d’un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois et d’une photocopie recto/verso de votre permis de conduire de catégorie B et de votre carte grise.

Passer l’examen taxi

Si les informations fournies sont exactes, vous êtes autorisé à passer l’examen taxi. Ce test se déroule généralement en deux phases. Dans un premier temps, vous êtes soumis à une épreuve d’admissibilité comportant des questions sur le métier du chauffeur de taxi, les réglementations en vigueur, les règles de sécurité sur la route, etc. Si vous réussissez cette première étape, vous passez ensuite un examen pratique. Il s’agira pour vous de préparer, de sécuriser et d’effectuer un parcours de 20 minutes. À cette étape, l’examinateur vérifie votre capacité à donner des informations touristiques aux clients et à les facturer correctement. Une fois l’examen réussi, la préfecture vous délivre une carte professionnelle dans les 3 mois suivant votre demande. Cette carte précise le(s) département(s) dans le(s) quel (s) vous pouvez exercer votre activité de conducteur de taxi.

Obtenir la licence de taxi

Encore appelée « autorisation de stationnement », la licence de taxi est obligatoire pour exercer le métier de conducteur de taxi en France. Selon le cas, vous pouvez opter pour la location ou la détention de votre propre licence. Si vous prenez cette dernière option, vous aurez deux possibilités : obtenir gratuitement une ADS en vous inscrivant sur une liste d’attente à la préfecture ou acheter directement une licence auprès d’un autre titulaire.

Le choix du statut juridique pour son activité

À la différence des conducteurs de taxi salariés, les chauffeurs qui possèdent une licence sont considérés comme des travailleurs indépendants. À ce titre, vous avez différentes possibilités en ce qui concerne le choix de votre statut juridique. Selon vos envies et vos objectifs, vous pourrez choisir de devenir chauffeur de taxi avec le statut d’autoentrepreneur. À noter qu’il est également possible de s’orienter des statuts tels que la SASU ou l’EURL. Il vous revient d’analyser les avantages et les inconvénients de chaque option pour retenir ce qui vous convient.

En résumé, le métier de conducteur de taxi ne s’improvise pas. Il existe en effet de nombreuses démarches à effectuer au préalable avant de se lancer. Si vous avez des doutes sur une étape, vous pouvez demander l’avis d’un expert pour profiter d’un accompagnement professionnel et personnalisé.

Réseaux sociaux

Recents