cropped-LOGO.png

Le patron de Mercedes-Benz s’engage à la combustion tant qu’elle est viable.

Sommaire

 

L’entreprise continuera à construire des moteurs à court terme, mais la « nostalgie » ne retardera pas la transition vers l’VE complet.

Ola Källenius, PDG de la société mère de Mercedes-Benz, Daimler, a juré que la firme continuera à produire des moteurs à combustion tant qu’ils resteront commercialement viables, mais qu’elle sera prête à passer à l’électrification pure dès que cela aura du sens. 

S’exprimant lors du sommet annuel L’avenir de la voiture du Financial Times, Källenius a donné de nouveaux détails sur ses plans pour que Mercedes-Benz s’éloigne complètement de la technologie de combustion. Sur la voie de l’émission zéro, a-t-il déclaré, nous arriverons à un point où l’échelle changera, où la propulsion électrique deviendra notre propulsion dominante, et finalement vous perdrez réellement l’échelle de la combustion.

« C’est bien, alors, que du point de vue des actifs, l’investissement en espèces appartient au passé. Vous pouvez, de manière économique, utiliser ces actifs tant que le marché le porte et que cela a du sens. »

 

Ses commentaires suggèrent que l’entreprise ne cherchera pas à investir de manière substantielle dans le développement de nouveaux groupes motopropulseurs à essence et diesel, mais plutôt à mettre les unités existantes en conformité avec les nouvelles réglementations Euro 7, et à continuer à ajouter une assistance électrique le cas échéant pour réduire les émissions et améliorer l’efficacité. 

Källenius a expliqué : « C’est pourquoi nous n’avons pas choisi artificiellement un point [pour une transition complète vers l’électrification], mais lorsqu’une nouvelle technologie prend le relais, vous arrivez à un point sur cette courbe en S où la croissance exponentielle devient si rapide qu’elle se fait toute seule.

« Lorsque ce point arrivera, nous serons prêts, et nous n’hésiterons pas, pour des raisons nostalgiques, à passer à la nouvelle technologie à 100 %. »

Daimler a déjà transformé sa filiale de citadines Smart en une marque exclusivement dédiée aux VE, et prépare en partenariat avec le géant Chinois de l’automobile Geely une toute nouvelle gamme Smart, qui sera présentée en avant-première plus tard cette année par un nouveau concept de SUV. 

Mais l’entreprise allemande a également accepté de s’associer à Geely, et à sa filiale Volvo, pour le développement de moteurs à combustion pour les voitures d’entrée de gamme. La production des moteurs à essence quatre cylindres de Mercedes-Benz sera transférée en Chine, avant que les deux entreprises ne mettent conjointement en production locale une nouvelle famille de moteurs à essence quatre cylindres hybrides. 

Källenius a déclaré : « Avec Geely, nous avons un très bon partenariat. Les projets que nous réalisons ont une logique claire : gagnant-gagnant. Si les deux parties peuvent gagner sur une base économique, temporelle et technique, nous y allons. »

Il a ajouté : « L’effet d’échelle de faire cela ensemble était plus intelligent que de le faire seul, surtout dans une décennie de transformation où une partie du volume est transférée vers l’électrification uniquement. »

Réseaux sociaux

Recents