cropped-LOGO.png

Véhicule hybride ou tout électrique, comment faire le bon choix ?

Sommaire

Contrairement à ce que l’opinion publique pense, la motorisation électrique n’est pas récente. En effet, le premier véhicule hybride a été construit en 1899 aux États-Unis. Avec l’apparition de nouvelles technologies, ce mode de mobilité a pris un nouvel essor à partir des années 1990. Aujourd’hui, il représente une alternative sérieuse aux véhicules thermiques. Dans cet article, nous allons passer en revue les principaux avantages et inconvénients des véhicules hybrides et électriques.

Véhicules hybrides : types, avantages et inconvénients

Principe de fonctionnement d’un véhicule hybride (HEV)

Un véhicule hybride est équipé d’un moteur thermique, d’un ou de plusieurs moteurs électriques et d’une batterie. Il fonctionne selon 3 modes de traction :

  • une traction thermique : la propulsion de la voiture est intégralement assurée par le moteur thermique ;
  • une traction électrique (zéro émission) : la force motrice est fournie uniquement par le moteur à combustion interne ;
  • une traction hybride qui fait appel simultanément aux deux moteurs.

Une unité de contrôle électronique (ECU) assure la gestion des modes de traction. Le passage d’un mode à un autre se fait automatiquement selon les conditions de conduite. En fonction du niveau d’hybridation, on distingue trois types de véhicules hybrides :

Le véhicule hybride léger (Micro-hybrid) : il fonctionne uniquement en traction thermique ou hybride. Le moteur thermique est donc toujours activé :

  • le véhicule hybride non rechargeable (Full-hybrid) : il repose sur une alternance automatique entre les trois modes de traction ;
  • le véhicule hybride rechargeable (Plug-in Hybrid ou PHEV) : il adopte le même principe de fonctionnement que le Full-hybrid. Sa grande particularité réside dans le fait qu’il est équipé d’une batterie pouvant être rechargée par une source d’énergie externe.

Les avantages des véhicules hybrides

  • Une réduction de la consommation de carburant

Quel que soit son niveau d’hybridation, un vehicule hybride Toyota par exemple, consomme moins de carburant qu’un véhicule thermique équivalent. En moyenne, la réduction de consommation est de 10 % pour un micro-hybrid, 40 % pour un Full-hybrid et 75% pour un hybride rechargeable.

  • Moins d’émissions polluantes

En consommant moins de carburant fossile, le véhicule hybride contribue à limiter les émissions de gaz polluants. En moyenne, un full-hybrid émet 30 % de dioxyde de carbone en moins qu’un véhicule thermique équivalent. Pour un PHEV, la réduction des émissions est d’environ 75 %. Par ailleurs, plus un véhicule hybride roule en traction électrique, moins il émet de CO2.

  • Une autonomie boostée

Grâce à l’ajout d’un moteur électrique, la voiture hybride dispose de deux sources d’énergie. Cela se traduit par une meilleure autonomie par rapport à un véhicule thermique de la même catégorie. Notons que certains véhicules hybrides sont équipés d’un prolongateur d’autonomie ou Range Extender (REX). Ce dispositif, permettant de booster l’autonomie, se présente sous forme d’un moteur supplémentaire thermique ou électrique.

  • Une conduite plus confortable

En ville, les véhicules hybrides roulent majoritairement en mode électrique. L’arrêt du moteur à explosion interne permet de réduire les vibrations et les nuisances sonores générées par les pièces en mouvement. Ainsi, la conduite devient plus silencieuse et plus confortable.

  • Des technologies récentes

Autre avantage incontournable, l’introduction de nouvelles technologies a permis d’optimiser le fonctionnement du véhicule hybride. Par exemple, grâce au système de freinage régénératif, l’énergie cinétique résultant du freinage est transformée en énergie électrique. Celle-ci est ensuite réinjectée dans la batterie. D’un côté, cette technologie contribue à prolonger la durée de vie des plaquettes de frein. D’un autre côté, elle augmente l’autonomie du véhicule.

  • Des économies sur les frais d’entretien

Grâce à l’alternance intelligente entre les modes de traction, le moteur thermique est moins sollicité. Ainsi, les opérations d’entretien sont moins fréquentes : vidange, remplacement des filtres et des bougies, etc. Par ailleurs, un véhicule électrique est équipé d’une boîte de vitesses automatique. Nul besoin donc de remplacer un disque d’embrayage ou un volant moteur !

Les inconvénients des véhicules hybrides

Comme il offre des avantages certains, le véhicule hybride présente aussi des inconvénients. En premier lieu, il est plus cher qu’une voiture essence équivalente. La différence de prix varie entre 2 000 et 5 000 € selon les modèles. En second lieu, en raison de sa faible capacité de batterie, le mode électrique n’est utilisé qu’à certains moments. En outre, sauf pour un Full-hybrid, il n’est pas possible d’activer manuellement le mode électrique, celui-ci étant sélectionné automatiquement par l’ordinateur de bord. Notons aussi que l’habitabilité et l’espace du coffre sont réduits à cause de l’installation du système d’hybridation (moteurs et batterie) sur l’essieu arrière.

Les avantages et les inconvénients des véhicules 100 % électriques

Principe de fonctionnement d’un véhicule tout-électrique

Un véhicule 100 % électrique (VE) est équipé exclusivement d’une motorisation électrique. Selon l’architecture adoptée par le constructeur, 2 ou 4 moteurs électriques produisent la force motrice nécessaire à l’entraînement des roues. Une batterie rechargeable à hautes performances fournit l’énergie électrique au moteur. À l’aide de câbles de recharge adaptés, il est possible de charger la batterie, soit à domicile ou sur une borne de recharge publique.

Avantages du véhicule électrique

Généralement, le VE offre des avantages comparables à ceux du véhicule hybride :

  • il s’agit d’un véhicule à zéro émission qui n’émet donc pas de CO2 ;
  • la conduite est plus silencieuse et confortable ;
  • les coûts d’utilisation sont réduits : l’énergie électrique étant moins chère que l’essence et le diesel ;
  • les dépenses d’entretien sont aussi réduites : un véhicule électrique comporte moins de pièces et fonctionne avec des technologies sophistiquées.

De plus, le véhicule électrique dispose d’une batterie à grande capacité et offre une bonne autonomie sur route. Il est très fiable et représente une solution de mobilité à la fois écologique et économique.

Inconvénients du véhicule électrique

L’inconvénient majeur des VE est leur coût d’achat élevé. Malgré les aides et les subventions de l’État, un véhicule électrique reste plus cher qu’une voiture diesel. En outre, le réseau des bornes de recharge publiques n’est pas encore déployé sur l’ensemble du territoire. Par conséquent, il est difficile de recharger une voiture électrique dans certaines zones. À cela s’ajoute la question de la durée de vie de la batterie qui représente un frein à l’achat pour certains consommateurs.

Voiture hybride ou électrique : les critères pour bien choisir

Le véhicule hybride se situe à mi-chemin entre le véhicule thermique et le tout-électrique. C’est un choix à considérer si vous conduisez votre voiture le plus souvent en ville. Quant au VE, il représente la solution de mobilité la plus écologique. D’ailleurs, cette technologie devrait se développer dans les années à venir. Cela permettra de corriger certains inconvénients comme la durée de vie limitée des batteries par exemple.

Qu’il s’agisse d’acheter une voiture hybride ou 100 % électrique, le choix devra répondre à vos besoins en termes de mobilité. Bien entendu, le budget aura aussi une influence importante sur le choix d’un tel modèle ou un autre. Par ailleurs, les véhicules hybrides et électriques utilisent des technologies et des pièces complexes. Il est donc primordial d’opter pour une marque réputée pour la qualité de son service après-vente.

Recents

Articles similaires